[Critique] Premier Contact de Denis Villeneuve

Adapté de la nouvelle de Ted Chiang, L’histoire de ta vie (Story of Your Life), Premier Contact (Arrival) est le 8ème long métrage de Denis Villeneuve, mais c’est une première pour le réalisateur canadien qui s’attaque cette fois-ci au genre de la science-fiction. Présenté à la Mostra de Venise 2016 en compétition officielle, que vaut vraiment Premier Contact ? Réponse…

387734-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Synopsis :

Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.

Critique :

« Magistral. Un des meilleurs films de l’année 2016. Villeneuve s’impose comme l’un des meilleurs réalisateur de la décennie »

Premier Contact est un chef-d’œuvre, maintenant c’est dit ! Le nouveau film de Denis Villeneuve commence par une arrivée (comme le prouve son titre anglais « Arrival ») mais ce n’est pas le genre d’arrivée que vous pensez croire. Un bébé est né, et sa mère, jouée par Amy Adams, explique en voix off : « Je pensais que c’était le début de ton histoire ». Nous voyons la vie de la jeune fille en flash-back apparaitre devant nos yeux. Jamais une séquence d’ouverture n’aura joué avec nos émotions aussi brutalement depuis le film Pixar « Là-haut ! ».

Amy Adams joue le rôle de Dr. Louise Banks, experte en langue étrangère dans une université. Elle arrive au travail un jour pour voir des étudiants agités se grouper autour de téléviseurs dans la zone commune, et même les quelques étudiants qui sont venue à son cours semblent distraits. La raison de ce mystère devient bientôt claire. 12 vaisseaux étrangers sont apparus dans diverses régions du monde, et personne ne peut comprendre pourquoi. Les alarmes se déclenchent, des avions de chasse apparaissent dehors en direction de quelque chose (un des vaisseaux, très probablement) et le film vient seulement de démarrer que les frissons me gagnent déjà devant le réalisme incroyable de la scène et que c’est exactement ce qui se passerait dans la vraie vie.

arr
Mais qu’est-ce que cela signifie ?

Peu de temps après, le colonel Weber (Forest Whitaker) demande de l’aide au Dr Banks afin de voir si elle peut déchiffrer ce que les étrangers tentent de transmettre. Elle insiste sur le fait qu’elle doit les regarder pour comprendre leur langage de grognement et, après un refus de leur part, elle sera plus tard emmenée à bord d’un hélicoptère où elle rencontrera Ian (Jeremy Renner), un scientifique et mathématicien qui essaie également de déchiffrer l’intention des visiteurs.

Premier Contact est un film ambitieux, très scientifique et se classe probablement avec Inception et Interstellar de Christopher Nolan dans les films qu’il faudrait revoir plusieurs fois afin de bien comprendre toutes les nuances du film. Et le film ne s’arrête pas là avec les comparaisons à Interstellar, bien que le film soit très scientifique, c’est surtout un film avec du cœur et une histoire assez déchirante. On ne dévoilera rien de plus afin de ne pas vous gâcher le plaisir mais la fin sera un choc colossal. La cinématographie de Bradford Young durant tout le long du film est tout simplement impressionnante et splendide. De même pour les effets spéciaux qui sont remarquables et tout cela est enveloppé par la musique magnifiquement inquiétante de Jóhann Jóhannsson. Un score transcendant qui vous donnera des frissons.

En termes de performance, tout le monde est à la pointe de leur jeu ici. Mais ici, c’est le Amy Adams show. Elle délivre une performance calme et réfléchie et nous délivre tellement d’émotion à travers ses expressions et ses yeux. Je mets ma main au feu qu’elle aura une nomination aux Oscars pour son rôle dans ce film.

En bref : Je sors de la séance avec les yeux et la bouche grande ouverte. Un seul mot me vient à l’esprit après avoir quitté la salle : Wow.
Premier Contact est magistral. C’est probablement l’un des meilleurs films de cette année 2016, voir, LE meilleur film de cette année (pour l’instant). Denis Villeneuve s’impose comme l’un des meilleurs réalisateurs de cette décennie et on a franchement hâte de voir ce qu’il nous réserve avec la suite de Blade Runner.

★★★★★
images

Dédicace à Hugo et Victor

Publicités

Un commentaire sur « [Critique] Premier Contact de Denis Villeneuve »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s