[Critique] Les 4 Fantastiques de Josh Trank

Créée par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby, Les 4 Fantastiques apparaissent pour la première fois dans le comic book Fantastic Four n°1 en 1961. Depuis, il y a eu 4 terribles adaptations cinématographiques. Le groupe de super-héros a trouvé refuge dans la télévision grace aux séries d’animation jusqu’au jour où la 20th Century Fox annonce un reboot de la franchise avec le réalisateur de « Chronicle« , Josh Trank. Que dire donc de ce reboot des Quatre Fantastiques ? Réponse…

4Fan-affiche-lcm

Synopsis :

Quatre jeunes scientifiques se téléportent dans un univers parallèle dangereux qui fera subir à leurs corps des transformations choquantes. Leurs vies étant transformées à jamais, ils devront apprendre à maîtriser leurs nouvelles capacités et à travailler ensemble afin de sauver la Terre d’un ancien ami devenu ennemi.

Critique :

Même avant la sortie du film en salles, le film a reçu énormément de haine envers les fans de Marvel, du comics et même parfois des magazines. Et bien, je dois dire que toute cette haine est injustifiée. Oui, « Les 4 Fantastiques » n’est pas parfait, mais c’est loin que ce que j’attendais et des spéculations des internautes. On a le droit a un aperçu de la vie de Reed en étant enfant, on voit en lui un esprit brillant et débordant d’idée mais moquée par ses camarades et son professeur. Seul Ben, un de ses camarades croît en lui. Lors d’une soirée, Reed réussit à construire une machine permettant de voyager dans une autre dimension. Un saut dans le temps plus tard (on nous ressort les cartons « X temps plus tard pour l’occasion), Reed est invité à travailler à l’Institut Baxter pour construire une version développé de sa machine vers une autre dimension. Il reçoit donc l’aide de Sue, la génie/ solitaire, Johnny, la tête brulée/mécanicien et Doom, qui est pour l’occasion un génie gamer/hacker solitaire. Un des très bons points de ce film est d’essayer de nous faire des personnages auquels on s’attache, et ça marche… mais partiellement. Lors du voyage sur cette autre dimension, tout tourne mal et ils reviennent changés.

Contrairement à « Les 4 Fantastiques » (la version avec Chris Evans) où après avoir eu leurs super-pouvoirs ils se sentait « COOL. On a des super-pouvoirs!! ». Ici, les personnages principaux sont beaucoup plus terrifiés. Il y a de grandes différences entre les personnalités des personnages de ce film et le comic-book. Les fans de la première heure seront donc assez contents ou déçus. Le film sur sa première partie est très intéressant, cependant la seconde partie stagne un peu comme si vous étiez enfermé dans une attraction en attendant que le train reparte.
La troisième et dernière partie est la bataille finale entre le groupe de super-héros et Doom, qui est devenu cet humain/boule d’énergie. Lors de son sauvetage et arrivée sur Terre, certains passages deviennent assez violents et on ne s’y attend vraiment pas [dans le bon sens du terme]. La bataille finale qui se trouve sur « l’autre dimension » est vraiment, vraiment rapide et expédié (6 min max.) et la dernière partie du film que l’on attendait comme un boost contrairement à la deuxième partie arrive tel un cheveu sur la soupe. Les effets spéciaux sont parfois bons et parfois tellement visibles notamment avec des problèmes de fonds verts, incrustation et explosions surfait [merci After Effects].
Le montage, un gros foutoir, est tel, que l’on se demande si Josh Trank voulait faire un film différent que la 20th Century Fox voulait. Un peu comme le « Ant-Man » d’Edgar Wright sauf qu’ici, le réalisateur reste et voit le navire peu à peu dériver sans son consentement (?). Et le script du film est terrible, parce qu’il y a eu des réécriture sur le scenario, et pour réécrire le film, la Fox fait l’énorme erreur d’engager Simon Kinberg, déjà derrière le script du terrible « X-Men : L’affrontement final ».
Le score de Marco Beltrami et Philip Glass est sympathique et ajoute cet effet de noirceur et cette sensation agréable au film. Le casting du film est excellent mais on a l’impression qu’il essaye de tout de coeur de croire au film. Ce qui donne des moments agréables et des moments de désolation.

En bref, « Les 4 Fantastiques » est très loin d’être un mauvais film de super-héros, mais ce n’est toujours pas LE film des 4 Fantastiques que tout le monde attendait enfin. C’est une vision intéressante entre un film de SF et d’un véritable film des 4 Fantastiques massacré sous pleins de re-shoots et de réécriture de scénario. Ça vaut quand même le coup d’oeil et c’est regardable entre amis, mais sans plus.

2,5/5

PS : Il n’y a pas de scène post-générique au programme pour ce reboot.

Publicités

Un commentaire sur « [Critique] Les 4 Fantastiques de Josh Trank »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s